agnès b., c’est ma madeleine. Lors de la soirée b.’s fans jeudi dernier j’ai eu le plaisir de retrouver ses basics chics, sobres qui au fil des années ont  tellement été copiés… mais jamais égalés.

Fan d’agnès b. mais pourquoi ?

Tout d’abord, parce qu’un jour, dans les années 80, on m’a offert son cultissime gilet à pression. Aujourd’hui je l’ai en plusieurs versions, et il reste un élément majeur dans ma garde robe. Autant que le jean, le trench et les ballerines.

Soirée b'fan Agnès B

Constance, à droite, porte le cuir court à pression, toujours aussi intemporel. Cette silhouette reflète totalement l’attitude agnès b. : sobre, chic et indémodable.

Robe collection été 2012 Agnès B

agnès b. est photographe, et à chaque saison, elle nous créé de magnifiques impressions sur tissu.

Mais aimer agnès b. c’est aussi aimer le noir, les imprimés exclusifs, les pois, les t-shirts d’artiste, les manières impérissables, le style Paris, le béret noir, les robes, les botines, les vestes toujours impeccablement coupées,…

Agnès B Pois

agnès b., c’est aussi le style rétro ré-interprété, ici magnifiquement mis en espace sous la verrière de la boutique rue du Jour face à l’église Saint Eustache. Cette saison, j’ai un grand coup de coeur pour le thème Pois Corail.

parfaites petite robes noir agnès b

agnès b. est la grande inventeuse des basiques retrouvés entre autres chez APC. Elle nous propose une garde robe indémodable. Parce que les vêtements sont mieux mis en valeur sans mise en espace surchargée, ses boutiques sont hors du temps, le plus neutre possible.

agnès b homme 3 rue du jour
agnès b. a fait du quartier des Halles le quartier le plus hype de Paris ! LA rue du Jour, LA rue agnès b. Elle l’a fait en détournant des lieux qui n’avaient pas été conçu pour vendre des vêtements : les boutiques de la rue du Jour sont d’anciennes boucherie et crémerie des Halles.

Agnesb-motifs-africains

agnès b. nous parle d’art de vivre. Avec elle, on se cultive en visitant la galerie du Jour où les artistes et photographes en tout genre sont exposés. Elle établit toujours une étroite collaboration avec le monde de l’Art qui influence directement ses vêtements.

Elle aime s’entourer d’oeuvres qui l’inspirent. Notamment pour cette saison baignée de senteurs africaines. Les photographies de Seydou Keïta, Malick Sidibé, J. D’Okhai Ojeikere sont ainsi exposées rue du Jour et côtoient les vêtements en tissus wax typiquement africains.

T-shirts d'artistes

Chez agnès b., la culture et l’art ne sont pas des prétextes marketing. C’est une vraie passionnée, à l’affut des oeuvres à forte personnalité que ce soit dans la musique, la photographie, le cinéma. agnès b. est une mécène qui se donne à fond pour ce qu’elle aime. Elle fait un remarquable travail d’édition très pointu (livres, CDs, DVDs).

julien Langendorff à la galerie du jourSa galerie, ouverte en 1984 rue du Jour et située aujourd’hui rue Quincampoix, expose l’art contemporain avec une forte représentation de photographes.

Passionnée par le Cinéma, elle aime lui rendre hommage. Quand le Forum des images lui offre une carte blanche, elle choisit des films qui ont marqué et influencé son travail : « Key Largo », « Asphalt Jungle » et « Reservoir Dogs ».

Pour agnès b. Rock is not dead

agnès b., c’est aussi de la musique venant de tout horizon. Elle apporte son soutien à des labels indépendants et à des festivals. La musique est tout simplement un incontournable de l’univers de la styliste.

Oui je suis une b.’s fan. agnès b. me révèle, m’inspire, me permet de me ré-inventer en portant des tenues simples auxquelles on peut ajouter des touches personnelles.

Enfin, je suis une b.’s fan parce que quand je vais rue du Jour, j’ai à nouveau 15 ans.